La danse classique, entre technicité et tradition

Le style classique ou vintage est revenu en vogue aujourd’hui. Ce n’est pas vieux, ni démodé, c’est vintage. Aussi, bien que beaucoup de gens considèrent la musique classique comme vieille, dépassée et ennuyante, elle est tout aussi vintage que le style et la mode. La musique classique est tout simplement classe, raffinée, et elle évoque toute sorte d’émotions avec seulement sa mélodie. Et c’est également le cas pour la danse classique.

Danse classique

La danse classique est connue sous le nom de « ballet ». Le ballet est une danse originaire d’Italie, apparue au XVème siècle à l’issue des animations par les musiciens et les danseurs lors des célébrations de mariage. Après l’Italie, elle fut intégrée en France, par une présentation spectaculaire du balletto devant le Roi de France Henri II. Elle fut ensuite introduite en Russie et puis dans le monde entier. Le mot « ballet » vient du mot italien « balletto » qui veut dire « danse ». C’est une danse spectacle plutôt dramatique. Elle est interprétée par un danseur surtout avec des pantomimes et des danses. Toutefois, en fonction de l’époque et la culture de chaque pays, la chorégraphie, la musique, le rythme, le chant, le texte, les décorations, les costumes et les mimes du ballet varient.

Description

Traditionnellement, la danse classique ou ballet se faisait par succession d’entrées telles des épisodes différents. Et aujourd’hui, le ballet est organisé de deux façons : en succession d’entrées ou en continu. Cette danse gracieuse nécessite de la souplesse et de la finesse dans chaque mouvement. Pour tous les danseurs de cette danse raffinée, des principes de gestes et de mouvements sont à connaitre et à appliquer, notamment reliés au comportement du corps, à la position requise, à l’alignement de la tête et des épaules, à la silhouette, à la quantité et la qualité des rotations des membres, etc. Ce qui est attendu d’un danseur en fait, c’est de réussir à travailler le pied parfaitement, de maîtriser les gestes du bras et de la tête et d’arriver à garder une esthétique gracieuse dans tous les angles de rotation du corps. Les danseurs portent en général des justaucorps ou tutus et des ballerines.

Le ballet d’aujourd’hui

Le ballet de nos jours en France est organisé en hiérarchie. Il y a le maître de ballet qui est le chorégraphe et parfois le décideur de la musique. Il dirige et organise la troupe de danseurs dans les répétitions et dans le show. Ensuite, les meilleurs danseurs ou danseuse sont attitrés de la dénomination « danseur étoile » ou encore « soliste principal ». Puis, il y a le premier danseur et la première danseuse qui ont le rôle principal dans le spectacle. Il y a aussi le sujet, c’est-à dire le danseur qui est le soliste, et la coryphée qui joue les chœurs. A part cela, on a aussi le danseur figurant qui met en valeur le danseur soliste, le danseur surnuméraire qui n’a encore aucun rôle dans le ballet, et enfin la quadrille qui forme un groupe de danseurs figurants.