Suivre des cours de danse à Dijon

La danse regroupe un nombre considérable de disciplines, dont la liste exhaustive serait trop longue pour être énumérée ici. Ayant été un rituel, à ses origines, pour ensuite devenir un art et une distraction, la danse telle qu’on a connaît aujourd’hui a commencé son essor à partir du XXème siècle. Parmi les arts, la danse est celui qui « vit à la fois dans l’espace et le temps », comme l’a écrit Curt Sachs dans « introduction à l’histoire de la danse ». Bien plus qu’un art et bien plus qu’un sport, la danse apporte aux pratiquants plusieurs bienfaits dont certains qu’on ne soupçonnerait même pas.

Trouvez des cours

Afin de bénéficier pleinement des bienfaits de la danse et de progresser, il est nécessaire de pratiquer régulièrement. Et le meilleur moyen de s’en assurer est de s’inscrire à une école de danse. Il existe plusieurs établissements qui dispensent des cours de danse à Dijon, comme dans toute la France (en bien d’autres pays). Il y a aussi les centres culturels et les salles de sports qui diversifient leurs activités et qui proposent en plus un cours ou un stage de danse. Certaines écoles de danse sont spécialisées dans une seule discipline (école de danse classique ; école de samba…), tandis que d’autres en proposent plusieurs. Comme celle-ci : lebeauvolume.com. L’avantage est de pouvoir choisir, essayer ou changer de discipline plus simplement. Pour rester motivé, choisissez de préférence une école de danse située près de chez vous, dont les horaires et l’ambiance vous conviennent. Si vous en avez la possibilité, informez- vous sur votre futur professeur. Il est plus motivant de suivre les cours d’une personne passionnée car son énergie positive touche les élèves à travers sa manière d’enseigner.

Laissez la danse vous choisir…

Quel que soit votre niveau, les écoles de danse sauront vous conseiller et vous orienter vers la discipline qui vous conviendra. C’est-à-dire, celle qui correspondra le mieux à votre personnalité, à vos objectifs et à vos besoins. Modern jazz, danse orientale, danse de salon, etc., il existe autant de types de danses qu’il y a de goûts dans la nature. Si vous n’avez pas froid aux yeux et que vous cherchez un maximum de sensations par exemple, on vous conseillera la danse acrobatique. Si vous cherchez un moyen d’exprimer votre sensualité, les danses latines vous aideront à vaincre votre timidité tout en douceur. Pour peu que vous soyez assidu et que vous aimiez ce que vous faites, vous en tirerez de nombreux avantages et vous vous étonnerez des progrès que vous aurez réalisés sans voir le temps passer.

… et vous combler

La danse stimule la sécrétion de sérotonine, de dopamine et d’endorphine, qui sont des hormones naturelles produites par le corps au bout de 45 minutes d’activité physique (en l’occurrence, de danse). L’effet euphorisant de ces hormones dites « du bonheur » agissent plusieurs heures après leur libération dans le sang et permettent d’évacuer le stress. Par ailleurs, lorsqu’un danseur exprime une émotion ou une idée avec son corps, il doit jouer un personnage. Il doit ressentir lui-même cette émotion pour pouvoir la retransmettre. Cette expérience permet de se déconnecter de la routine et des tracas quotidiens.

 La danse fait partie des quelques sports qui combinent l’endurance, la force et la souplesse musculaire en même temps. Il s’agit donc d’un sport très complet qui fait travailler tous les muscles du corps. On peut éliminer 200 calories en 30 minutes de danse. Mais la danse ne fait pas travailler que le corps. Mémoriser et exécuter les différentes techniques et chorégraphies sollicite et développe les facultés cognitives et motrices du pratiquant. En outre, il a été prouvé scientifiquement, par une étude menée par le Collège de Médecine Albert Einstein à New York, que la pratique de la danse améliore la mémoire et la concentration : pour les personnes âgées de plus de 75 ans, le risque de démence sénile est diminué de 76%.