Pil’Life Danse, une école de danse réputée

En ces temps de pandémie, qui marquent l’esprit mais aussi le corps, rien de tel que la pratique d’un sport pour s’évader. La danse, activité très exigeante, est un bon moyen d’y parvenir. Car, si cette activité, entre l’art et le sport, demande une grande rigueur physique, elle apporte aussi de grands bénéfices au mental. 

Pourquoi danser ?

Tout simplement pour prendre soin de soi. En effet, la danse fait appel à plusieurs aptitudes physiques et mentales. Le travail et le renforcement musculaire sont bien sûr une des premières conséquences. Le corps entier travaille, c’est pourquoi ce sport est très pratiqué par les personnes souffrant de surpoids, d’ostéoporose mais aussi de problèmes cardiovasculaires. Comme tout autre sport, cette activité physique permet par ailleurs de maintenir éloigné les problèmes de cholestérol ou de surtension artérielle. Toutes les danses font par ailleurs travailler l’équilibre et la coordination. De même, on apprend dans un cours de danse à interagir avec ses partenaires et ainsi à respecter l’autre. Ce sport peut ainsi être pratiqué par toutes les générations. 

Par ailleurs, la danse permet aussi d’accepter son corps tel qu’il est, de transformer ses défauts en qualités. Les professeurs de danse remarquent ainsi que les élèves complexés se métamorphosent petit à petit au fil des cours. D’autre part et depuis toujours, les danseurs expriment leurs émotions à travers les chorégraphies qu’ils réalisent. De nombreuses études ont ainsi démontrer que certaines personnes qui n’arrivaient pas exprimer des douleurs ou des peurs enfouies se sont libérées grâce à cette discipline. 

Les différentes danses

L’école de danse PIl’Life Danse propose différents cours de danse. Chacun peut ainsi se diriger vers la formule qui l’attire le plus. 

Les tout-petits, dès 4 ans, partiront à la découverte des généralités jusqu’à 8 ans. Le cours d’éveil et d’initiation à la danse les entrainera vers les techniques corporelles, musicales et chorégraphiques qui leur permettront ensuite de choisir une discipline en particulier. 

Certains intégreront le cours de danse classique, son fameux tutu et les chaussons à pointe. D’autres préfèreront se diriger vers la danse moderne, contemporaine ou le hip-hop. Cette dernière catégorie demande cependant une condition physique sans faille, les figures réalisées relevant souvent autant de la gymnastique que de la danse. Cet exercice très technique engendre parfois quelques blessures si le positionnement n’est pas parfait. 

Le jazz et le street-jazz, quant à eux, attirent beaucoup les danseurs qui mettent aussi en avant les attitudes, qui aiment évoluer sur des rythmes syncopés, des impacts et des arrêts brutaux. 

L’école de danse

Pil’Life Danse a pris le parti de mélanger diverses disciplines au sein de son école, d’ailleurs nommée Centre Arts et Bien-être. Se côtoient ainsi les cours de danse mais aussi le yoga adulte et des cours spécifiques consacrés aux enfants, le yoga prénatal et le yoga aérien. Le Pilates, le Pilates ballet et post-natal font aussi partie des disciplines enseignées. De même, des cours de cardio danse et de deep work ont été intégrés dans le programme. Cette activité, moins connue, permet de travailler son cardio et sa tonicité sur des rythmes soutenus. Pratiquée à l’aide des barres de danse mais aussi des principes de base du Pilates, les adeptes de cette discipline allient ainsi bonne humeur et bénéfices physiques sans pour autant connaître des techniques spécifiques de danse. 

Les professeurs de l’école

La directrice, Lucie Nicolas, au curriculum vitae impressionnant, a su s’entourer de partenaires diplômés dans une ou plusieurs disciplines. Tous ont ainsi plusieurs cordes à leur arc. La professeure de yoga est aussi pratiquante Pilates et modern-jazz. Reconnu en danse contemporaine, l’enseignant en Urbain est aussi chorégraphe d’une compagnie. Mais, l’école compte aussi parmi ses membres des champions, à l’instar de l’assistante professeure de Modern, Street Jazz. Quant au hip-hop, il est le domaine d’une jeune danseuse qui a une formation de classique, de contemporain et de jazz, mais aussi des connaissances en anatomie et en diététique. 

« La danse est la langue cachée de l’âme » peut-on lire sur le site. Cette citation de Martha Graham, grande prêtresse américaine de la danse moderne, répond parfaitement au leitmotiv qui animent les professeurs recrutés dans cette école. Dès 4 ans, les élèves sont ainsi pris en charge avec une grande bienveillance et guidés vers une rigueur, un positivisme et une dynamique qui les porteront tout au long de leur vie.